Rechercher
  • Interlude Bien-Etre

Jeûne et chimiothérapie, l'état prometteur des connaissances actuelles, Dr Frigeri, Revue Médica


« Docteur, je jeûne lors de la chimiothérapie » : illusion ou nouvelle réalité clinique ? Drs MAURO FRIGERI, MARICA BRNIC­BONTOGNALI, VALERIA GALETTI, Pr PIERRE­YVES DIETRICH et Dr ALEXANDRE BODMER Rev Med Suisse 2018 ; 14 : 1034-6

Jeûner au cours des traitements oncologiques (de la chimiothérapie en particulier) génère un intérêt croissant auprès des patients suite à la surmédiatisation de récentes découvertes. Le but de cet article est de faire un état des lieux sur les bases scientifiques de cette approche. Selon des études précliniques, le jeûne pourrait augmenter l’index thérapeutique des principaux traitements oncologiques. Mais les données cliniques manquent cruellement, malgré quelques données émanant de petites études exploratoires. Les études à plus grande échelle sont en cours. Aujourd’hui, l’approche du jeûne pendant la chimiothérapie ne peut et ne doit être ni recommandée ni introduite dans des protocoles de soins. Son étude peut par contre améliorer la compréhension des aspects métaboliques du cancer.

Nous sommes fréquemment interpellés par nos patients sur des questions nutritionnelles. Celles concernant le jeûne lors de la chimiothérapie sont particulièrement complexes. Il n’existe pas de données scientifiques pouvant le déconseiller formellement, alors qu’apparaissent quelques publications essayant de démontrer les bienfaits du jeûne intermittent. Cet article a pour but de partager les connaissances précliniques et cliniques sur la question du jeûne de courte durée concomitant aux traitements oncologiques.

suite ici, télécharger l'article....


164 vues0 commentaire